Littérature contemporaine

Danser, Astrid Éliard

Quatrième de couverture :

Danser coûte que coûte, tel est le credo des personnages d’Astrid Eliard. Sans cette passion commune, Chine, Delphine et Stéphane ne se seraient jamais rencontrés : milieux sociaux, origines géographiques, motivations, histoires familiales, tout les opposait. A l’école de Danse de l’Opéra, ils vont cohabiter, se détester, se jauger, s’aider… Mais danser n’est pas gagné ! Chine, Delphine et Stéphane iront-ils au bout de leurs rêves ? Avec beaucoup d’humour et de tendresse, Astrid Eliard nous entraîne dans le monde des petits rats de l’Opéra. Pas seulement peuplé de tutus, de collants roses et de chaussons… Car ses trois aspirants-danseurs sont aussi des adolescents, préoccupés par les questions de leur âge et de leur époque. Leurs corps sont en train de devenir des objets de désir. Il leur faudra donc vivre ce changement, assumer le trouble des premiers émois amoureux, et concilier l’idéal de perfection avec la trivialité du réel…

Mon humble avis :

Danser est un roman vers lequel je ne serais jamais allée de moi-même. Je n’aurais d’ailleurs même pas lu la quatrième de couverture. Mais mon fils devant le lire dans le cadre du prix des lycéens Folio, j’ai eu envie de le suivre dans cette lecture. Comme j’ai eu raison !! J’ai d’ailleurs entraîné avec moi mon amie Anne Sophie.

Nous suivons trois jeunes adolescents, Chine, Stéphane et Delphine. Chaque chapitre a pour narrateur l’un d’entre eux. Ils sont tous les trois très différents de caractère mais tellement semblables du point de vue de leurs questionnements et de leurs problèmes dûs à leur âge. On pourrait penser qu’étant immergés dans l’univers de leur passion qu’ils peuvent vivre au quotidien, ils seraient moins touchés par ces problématiques. En fait, il n’en est rien. Je les ai trouvés très touchants.

Je ne suis pas particulièrement intéressée par la danse classique. L’auteure a su me séduire. Astrid Éliard parle de danse, nous immerge dans le monde d’une école de danse mais elle a su trouver le bon dosage.

J’aurais aimé avoir des précisions quand au déroulement de l’évolution de la relation entre deux personnages. Et la fin arrive trop brutalement à mon goût. Elle manque d’éclaircissements et m’a laissée sur ma faim. Il aurait été intéressant d’en savoir davantage sur le devenir de ces jeunes auxquels je me suis attachée.

Je suis très contente d’avoir eu l’occasion de lire ce roman qui m’a permis de m’immerger dans un univers qui, pourtant, ne m’attire pas.

Je compte bien lire les six romans de la sélection de ce prix qui n’en est qu’à sa deuxième édition et qui me semble très intéressant.

PS : Lecture commune avec Anne Sophie dont vous pourrez lire l’avis ici !

Publicités

2 commentaires sur “Danser, Astrid Éliard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s