Littérature jeunesse

L’Invention d’Hugo Cabret, Brian Selznick

51I6vG-qhUL._SX210_

Quatrième de couverture :

Hugo Cabret est orphelin. Son père vient de mourir dans l’incendie du musée où il était employé. Le garçon est alors recueilli par son oncle qui l’héberge dans les combles de la gare dont il est chargé de régler les horloges.

Or, Hugo a une obsession : achever de réparer l’automate sur lequel son père travaillait. Il est en effet persuadé que cet automate a un important message à lui délivrer…

Mon humble avis :

Ouvrir un livre de Brian Selznick c’est savoir que l’on va passer quelques heures merveilleuses et enchantées. J’ai découvert cet auteur avec Black out qui m’avait émerveillée et L’Invention d’Hugo Cabret m’a procuré les mêmes sensations et le même bonheur.

La particularité de Brian Selznick est de faire alterner une narration « écrite » et une autre « dessinée ». Il est à la fois écrivain et dessinateur et les deux formes de narrations s’entremêlent pour notre plus grand plaisir. Le texte est beau, poétique et les illustrations sont magnifiques. Et le lecteur, qu’il soit petit ou grand tourne les pages avec des étoiles plein les yeux.

J’ai pris plaisir à suivre les personnages que j’ai trouvés touchants et émouvants. Je me suis retrouvée à leurs côtés, craignant pour eux, me réjouissant de leurs moments de bonheur. Je pense que les dessins y sont pour beaucoup dans cette immersion. Je pense que j’aurais pu les rencontrer dans un roman de Charles Dickens tellement l’ambiance m’a fait penser à ses romans.

Je ne suis pas étonnée que L’Invention d’Hugo Cabret ait été adapté au cinéma, tant les scènes semblent tout droit tirées d’un film. D’ailleurs, l’auteur annonce la couleur dès le début en nous demandant de nous imaginer dans une salle de cinéma. Et là, les images commencent à défiler… Je ne suis pas particulièrement attirée par le cinéma pourtant, mais ici j’en ai beaucoup appris avec plaisir et intérêt. George Méliès me semble plus familier à présent.

Je ne peux être qu’heureuse puisqu’il me reste le dernier ouvrage de cet auteur à découvrir, Les Marvels.

N’hésitez pas à découvrir les romans de Brian Selznick, je pense que vous en sortirez émerveillés.

Je remercie Le livre de Poche jeunesse qui m’a permis de découvrir ce formidable ouvrage.

Publicités

4 commentaires sur “L’Invention d’Hugo Cabret, Brian Selznick

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s