Policier/thrillers

Les Bras en croix, Patrick Morel

51Or1A1nG9L._SX195_

Quatrième de couverture :

Lorsqu’on a proposé au lieutenant Gantier de prendre sous son aile la jeune Lise Cortella, il n’imaginait pas plonger dans un passé aussi douloureux. De quoi concocter une salade rouennaise aux ingrédients aussi variés que des bras baladeurs, des diamants voyageurs, des secrets bien enterrés, des rancunes tenaces, des gosses délurés, un serial killer jardinier et un suicidé, accessoirement le père de Cortella. Quand en plus, Gantier doit faire face à la disparition de la flamboyante capitaine Mertz, on se dit que la vie d’un flic n’est vraiment pas de tout repos !

Mon humble avis :

Quand on lit la quatrième de couverture, on peut se dire que ça va partir dans tous les sens, que le roman plaira ou non. J’ai plutôt aimé.

Effectivement, il se passe beaucoup de choses : des révélations, des retournements de situation, etc… Parfois, cela frise l’excès mais l’auteur maîtrise bien son sujet et parvient à ne pas perdre son lecteur. Pourtant, Patrick Morel n’a pas choisi la facilité. En effet, il arrive à mener trois histoires parallèles mais qui se croisent de temps à autre.

Les personnages sont forts, les enquêteurs mènent des vies personnelles plutôt mouvementées et ils sont plutôt tourmentés.

L’écriture de Patrick Morel est en adéquation avec les scènes décrites et les personnages. Elle est nerveuse et violente, plutôt cinématographique puisque on s’imagine bien les scènes et les décors.

Je remercie les éditions L’Atelier Mosesu pour ce service presse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s