Littérature contemporaine

L’Absente de Noël, Karine Silla

518-E3GpA6L._SX195_

Quatrième de couverture :

Sophie, 20 ans, partie faire du bénévolat à Dakar, doit rentrer fêter Noël en famille. La table est mise, le dîner du réveillon est prêt, les guirlandes scintillent. Tout le monde l’attend. Mais Sophie ne rentre pas. Accident ? prise d’otage ? fugue ?
Sa mère Virginie, son beau-père Gabriel, sa demi-sœur Chloé, son grand-père René, et même Antoine, son père, et Fanny, son épouse : tous partent à sa recherche au Sénégal.
Virginie a l’impression que tout ce qu’elle a tenté de construire part à la dérive. Sa fille a disparu. Antoine et Gabriel s’affrontent violemment. Fanny lui voue une haine féroce.
Sans repères dans ce pays inconnu, tous sont forcés de dépasser leurs préjugés et de se confronter aux souffrances enfouies.

Mon humble avis :

J’ai vraiment passé un très bon moment avec ce roman.

Je pense que la recherche de Sophie est un prétexte plus qu’autre chose pour que l’auteure réunisse en un même lieu des personnages qui auraient tout fait pour surtout ne pas être ensemble. Non seulement, ils vont être réunis, mais en plus dans un pays étranger, le Sénégal. Ils vont être confrontés à des us et coutumes, des croyances, des manières de vivre qui leur sont totalement étrangers. Ces deux contextes réunis vont faire qu’ils vont être amenés à vivre des situations assez rocambolesques.

J’ai souvent eu le sentiment de me retrouver dans un vaudeville. Les personnages vivent des situations burlesques et j’ai bien souvent souri ou ri. Karine Silla sait présenter des circonstances tendues de manière amusante sans, toutefois, ôter le côté parfois dramatique. En effet, les tensions sont palpables, les non-dits et secrets bien présents. De plus, certaines situations ou réparties amènent le lecteur à réfléchir, ce qui apporte un réel plus au roman.

J’ai appris à connaître les personnages au fil de ma lecture et je me suis vraiment attachée à certains d’entre eux, même ceux que je n’appréciais pas particulièrement au début de ma lecture. Sauf Antoine qui m’a paru plutôt détestable. C’est une personne extrêmement raciste et, même s’il évolue, je n’ai pas ressenti de réel changement en lui. J’ai adoré René, le grand-père. C’est un personnage tellement attendrissant et présent pour tous, surtout pour ses petites-filles. Il est le grand-père que tout le monde voudrait avoir.

Karine Silla a su m’immerger dans ce pays. Elle a une plume très cinématographique et j’avais l’impression d’être au Sénégal avec les personnages. Je pense que cette histoire pourrait facilement être adaptée au cinéma et que de le mettre en images apporterait un réel plus à l’histoire.

Je remercie les éditions de l’Observatoire pour ce service presse.

Publicités

2 commentaires sur “L’Absente de Noël, Karine Silla

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s