Littérature contemporaine

Le Serment du maori, Laura Walden

512-zxlWNcL._SX321_BO1,204,203,200_

Quatrième de couverture :

Peu de temps avant son mariage, Sophie doit quitter l’Europe pour se rendre en Nouvelle-Zélande où sa mère vient de mourir brutalement. À sa grande surprise, elle apprend que sa mère était néo-zélandaise et qu’elle lui a légué une maison et une fortune considérable.

Mais pourquoi ne lui avoir jamais parlé de ses origines ? Alors que la jeune femme se sent très attirée par cette terre sauvage et exotique, elle découvre un ancien journal intime écrit dans les années 1680 par l’une de ses ancêtres au destin tragique. Quels mystères renferment ces pages ?

Dans les méandres d’une histoire familiale ravagée par un drame, Sophie découvre les sombres secrets qui ont hanté des générations. Et qui vont remettre en question toute sa vie…

Mon humble avis :

Laura Walden nous emporte dans une grande fresque familiale se passant sur plusieurs époques différentes. J’ai beaucoup aimé ce roman même si certaines choses m’ont semblé très prévisibles, mais c’est souvent le cas dans ce genre de lecture et cela ne m’a pas dérangée plus que ça. De plus, le côté romance ne prend pas une trop grande place ce qui fait que c’est bien passé pour moi, sachant que je ne suis pas friande des histoires d’amour.

Sophie ne se doutait pas des bouleversements que la lecture de ce journal intime allait apporter à sa vie. En fait, c’est l’histoire de plusieurs femmes que nous allons découvrir en même temps que Sophie. Toutes ces vies sont liées les unes avec les autres et tous les éléments se mettent en place au fil de la lecture. Nous vivons de belles histoires mais aussi beaucoup de destins tragiques suite à une malédiction maorie.

L’auteure nous offre une belle plongée en Nouvelle-Zélande. J’ai eu l’impression de voyager avec Sophie, que ce soit lorsque la narration était axée sur elle ou lors de sa lecture du journal. Quelle que soit l’époque dans laquelle le roman nous emmenait, j’appréciais ma lecture et j’étais ravie de retrouver les personnages.

Je me suis aussi attachée à ces derniers, essentiellement aux femmes auxquelles des hommes ont trop souvent fait subir des moments très douloureux. Mais ce sont toutes des femmes fortes, courageuses et battantes. Je crois que c’est Sophie qui m’a le plus touchée, peut-être parce que je découvrais toute l’histoire au même rythme qu’elle, je pouvais m’identifier aux sentiments qu’elle pouvait éprouver.

Si vous avez envie de voyager, de vivre une lecture facile et agréable, je vous conseille Le Serment du maori. Je pense que je lirai le premier roman de Laura Walden avec un grand plaisir !

Je remercie les éditions City pour ce service presse.

Publicités

Un commentaire sur “Le Serment du maori, Laura Walden

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s