Roman

Le Lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux, Martha Hall Kelly

CVT_Lilas-Ne-Refleurit-QuAprs-un-Hiver-Rigoureux_3888

Quatrième de couverture :

À New York, Caroline Ferriday travaille au consulat français. Mais lorsque les armées hitlériennes envahissent la Pologne en septembre 1939, c’est tout son quotidien qui va être bouleversé.

De l’autre côté de l’océan, Kasia Kuzmerick, une adolescente polonaise, renonce à son enfance pour rejoindre la Résistance. Mais la moindre erreur peut être fatale.

Quant à l’ambitieuse Herta Oberheuser, médecin allemand, la proposition que lui fait le gouvernement SS va lui permettre de montrer enfin toutes ses capacités. Mais une fois embauchée, elle va se retrouver sous la domination des hommes…

Les vies de ces trois femmes seront liées à jamais lorsque Kasia est envoyée à Ravensbrück, le tristement célèbre camp de concentration pour femmes. À travers les continents, de New York à Paris, de l’Allemagne à la Pologne, Caroline et Kasia vont tout tenter pour que l’Histoire n’oublie jamais les atrocités commises.

Un premier roman remarquable sur le pouvoir méconnu des femmes à changer l’Histoire à travers la quête de l’amour, de la liberté et des deuxièmes chances.

Mon humble avis :

Nous suivons trois femmes aux personnalités très marquantes. Caroline Ferriday, et Herta Oberheuser, qui ont réellement existé, et Kasia Kuzmerick, qui est, tout comme sa sœur Zuzanna, inspirée d’une personne réelle. Elles vont toutes vivre la guerre de manières différentes, sachant qu’elles ne seront pas toutes les trois dans le même camp.

Caroline est une femme remarquable qu’on ne peut qu’apprécier énormément. Elle est américaine et ne se retrouvera pas directement confrontée au conflit. Elle est d’une générosité sans bornes et n’aspire qu’à aider les autres, allant jusqu’à faire passer sa vie au second plan. C’est un personnage d’une force incroyable que l’on aimerait pouvoir rencontrer tant elle inspire l’empathie.

Kasia, ainsi que ses proches, sont émouvants. Les passages la concernant ont parfois été difficiles à lire. Kasia a subi les pires atrocités, l’inimaginable, et pourtant, elle continue à faire face et à rester forte. Les événements qu’elle a subis l’ont profondément blessée et ont eu des répercussions sur sa vie personnelle, mais sa force de caractère et son désir de s’en sortir lui ont permis d’aller de l’avant. C’est une femme admirable que l’on aimerait aussi côtoyer.

Enfin, Herta, médecin allemand qui va travailler pour les nazis. J’ai ressenti de la haine pour ce personnage tout au long de ma lecture. Certes, elle n’a pas compris tout de suite les conséquences de ce que les SS lui demandaient et il lui était probablement difficile de refuser, mais elle n’est pas excusable pour autant. Elle s’est rendue coupable des pires atrocités et, même si la pression était très forte de la part de ses supérieurs, elle m’a semblé obéir sans trop de scrupules au final. C’est un personnage ambigu et complexe que l’auteure a su admirablement dépeindre pour lequel je n’ai trouvé aucune circonstance atténuante et qui a suscité des émotions très fortes chez moi.

Le récit de Martha Hall Kelly est poignant et bouleversant. J’ai beaucoup apprécié l’écriture de l’auteure que j’ai trouvée très juste, que ce soit pour exprimer les sentiments de ses personnages ou pour les descriptions. Nos trois héroïnes sont tour à tour narratrices des chapitres qui leur sont dédiés. J’apprécie beaucoup cette façon de faire, car elle me permet de m’immerger davantage dans le récit. Il est difficile d’imaginer qu’il s’agit d’un premier roman tant je l’ai trouvé maîtrisé de bout en bout. On sent qu’elle a fait un énorme travail de recherche, et son récit m’a permis d’en apprendre beaucoup.

Le Lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux est un roman que je recommande, d’une part pour sa puissance et d’autre part pour ne pas oublier…

Je remercie les éditions Charleston pour ce service presse.

Titre : Le Lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux
Auteur : Martha Hall Kelly
Traducteur : Géraldine d’Amico
Éditeur : Charleston
Date de publication : 09 janvier 2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s