Policier/thrillers

Je serai toujours là pour toi, Andy Pierce

51xvHPLnsnL._SX195_

Quatrième de couverture :

« On déménage. À la fin du mois. »
Pour Rose, tout a commencé ce jour-là. Le choc, la colère, la révolte…
Le moment du départ. L’installation dans la nouvelle maison. Les promenades nostalgiques sur la falaise…

Rose, quinze ans, est intelligente et plutôt mignonne, mais ce n’est jamais simple de tout quitter, surtout quand on se retrouve dans une petite ville inhospitalière du nord de la France. Plutôt que de chercher à se faire des amis, elle sombre petit à petit dans la dépression…
De son côté, son père, qui est commissaire de police, s’enlise dans une enquête pour meurtre qui plonge toute la ville dans l’angoisse.

Un jour, Rose est agressée sur les quais. Dès lors, l’enquête va faire partie de sa vie. En s’y intéressant, elle va être amenée à remettre en question toutes ses certitudes… jusqu’au dénouement, qui vous laissera sans voix !

Mon humble avis :

Ce roman a été une lecture plutôt sympathique malgré quelques petits défauts.

J’ai bien apprécié le tout début lorsque Rose et sa famille viennent de déménager. Rose est exécrable avec ses parents mais on peut la comprendre aussi. Tous ses repères sont changés et c’est une situation qui lui a été imposée ce qui fait que c’est difficile pour elle et cela rend son comportement quelque peu excusable. J’ai trouvé que le ressenti de Rose était très bien décrit et les mots m’ont semblé très justes. Il faut dire qu’Andy Pierce a une plume très agréable.

Ensuite, une fois que les choses ont peu à peu pris leur place, et que Rose a rencontré Anthony et Chloé, j’ai eu un peu de mal car je trouvais qu’il y avait trop de bons sentiments. Mais je dis ça avec mes yeux d’adulte et ce roman est adressé aux ados qui, je pense, adhéreront à ces passages.

Une fois que l’histoire a été bien installée, que nous sommes davantage entrés dans le côté policier, j’ai bien accroché. Certaines choses m’ont paru un peu faciles et d’autres prévisibles mais le public visé, qui n’a peut-être pas encore l’habitude de ce genre-là devrait être surpris par sa lecture. Mais j’avoue, malgré tout, que je n’avais pas tout deviné et que certains événements m’ont agréablement surprise à la fin du roman. Cependant, je n’ai pas compris les réactions de Rose à ce moment-là. Je ne peux pas trop en dire pour ne pas dévoiler certains éléments mais, même si Rose éprouvait de la colère et se sentait trahie, je pense que ses réactions ne sont pas appropriées.

Une chose m’a agacée. L’auteur nous parle d’une personne bipolaire disant qu’elle était, soit attentive à sa famille, soit violente. Une personne atteinte de cette maladie pourra être violente, comme d’autres personnes, mais ce n’est en rien une généralité et vu comme l’auteur a présenté ceci, j’ai eu l’impression que, pour lui, la violence est une évidence chez les personnes bipolaires.

Au final, malgré quelques défauts, Je serai toujours là pour toi a été une lecture sympathique qui devrait plaire au public visé.

Je remercie Andy Pierce de m’avoir permis de lire son roman par le biais du site SimPlement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s