Non classé

La Fin des mystères, Scarlett Thomas

51bBKWRasmL._SX210_

Quatrième de couverture :

Ariel Manto n’en croit pas ses yeux quand elle tombe sur un exemplaire de La Fin des mystères dans une librairie d’occasion. Elle connaît bien son auteur, un étrange scientifique victorien, et sait que ce livre est supposé être introuvable… et maudit. L’ouvrage en sa possession, Ariel se retrouve propulsée dans une aventure mêlant foi, physique quantique, amour, mort et tout ce qu’il advient quand on les mélange de façon imprudente.

Mon humble avis :

Quel roman étrange que La Fin des mystères et je suis bien incapable de dire si, au final, je l’ai aimé ou non.

J’ai eu énormément de mal avec le côté scientifique de ce livre qui m’a semblé très poussé, bien trop pour moi, à la limite de l’ouvrage scientifique parfois. Il y a eu beaucoup de passages que je n’ai pas compris. Ce qui est dommage et frustrant parce que cela a un peu, beaucoup gâché ma lecture. Ce n’est pas un reproche par rapport au roman en lui-même mais plutôt la constatation qu’il n’est pas fait pour moi. Heureusement, j’ai adoré tout ce qui avait trait à ce mystérieux livre et les recherches menées par Ariel.

J’ai beaucoup apprécié Ariel, malgré son côté quelquefois antipathique mais j’ai été dérangée par son langage parfois très vulgaire et grossier et les scènes de sexe qui, à mon sens, n’apportent rien à l’histoire et auraient même tendance à la desservir. Cela m’a perturbée parce que c’était en total décalage avec l’ambiance du roman.

La Fin des mystères est un roman hors norme que je n’ai malheureusement pas su apprécier à sa juste valeur…

Je remercie les éditions Anne Carrière pour ce service presse.

Publicités